Made in France

N 692 – Mardi 26 avril 2016

Vous avez du mal à trouver/garder vos clients ? Vous vous heurtez à la concurrence déloyale de pays « à main d’œuvre pas chère » ? Une solution : le label Made in France !
En placardant ce joli dessin sur votre papier à en-tête, vous allez faire baver d’envie vos prospects qui vont se précipiter sur votre téléphone, votre fax, votre email ou votre page Facebook. C’est vrai, une traduction Made in France, c’est tellement plus rassurant ! une formation Made in France plus valorisant ! un design de page web Made in France plus excitant ! quant au conseil stratégique, s’il est Made in France, il est imbattable pour atteindre les objectifs financiers ‘ambitieux’ de vos clients…
Outre le dessin ci-dessus, deux labels vous tendent les bras : Origine France Garantie, ou Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV). Le deuxième est évidemment moins attirant : toute entreprise est forcément «du patrimoine vivant » – on a rarement vu les morts entreprendre un patrimoine… – mais le premier coûte cher, « en moyenne 2 700 euros », auxquels s’ajouterait une redevance annuelle de 500 euros. Bien sûr, il reste les Appellations d’Origine Contrôlée (AOC ) ou les Indications Géographiques Protégées (vins de Bordeaux, pruneaux d’Agen, tome de Savoie, etc.) mais ils sont moins flatteurs : vous vous voyez avec le label « ingénieur origine Clochemerle contrôlée » ?

Reste le label FrenchTech, lancé par le ministère de l’Economie, le ministère des Affaires Etrangères, BPIFrance, la Caisse des Dépôts et Consignation, etc. et avalisé par huit grandes enseignes de distribution – Darty, Fnac, Auchan, Boulanger, Carrefour, Leclerc, Lick, Orange… n’en jetez plus. Un label parfait pour une secrétaire indépendante, ou un conseil en ressources humaines !

Le « Freelance made in France », c’est super (et tellement frenchie) !

 

Prochaine CyberGazette : Mardi 3 mai 2016

Publicités