Le Père Noël est en danger!

N 680 – Mardi 8 décembre 2015

Des nouvelles inquiétantes circulent dans les chaumières : le Père Noël est-il menacé ? En effet, la situation sociale de ce distributeur de joies et de jouets est mal définie  : est-il salarié ou est-ce un autre de ces louches individus qui mangent à tous les râteliers, à la recherche d’une rémunération occasionnelle (et non déclarée) comme les chauffeurs d’Uber ? Déjà les postiers et les livreurs de pizza menacent de manifestations et de grèves au sommet des cheminées le 24 décembre, pour prendre à partie ces hommes en rouge qui volent leur pain dans sa hotte !

L’autre souci à propos du Père Noël est la localisation géographique de son siège social. Pour des raisons fiscales, la Père Noël International SA (PENIS) s’est en effet délocalisée dans les terres arctiques, qui ne dépendent jusqu’à présent d’aucune instance nationale. Mais le conflit latent entre pays riverains pour l’annexion de ces terres stratégiques (30 % des réserves mondiales de gaz et 20 % de pétrole) fait craindre pour cette facilité. Michel Rocard, l’ambassadeur de France dans cette région, nous a d’ailleurs déclaré : « La CyberGazette a bien raison de s’inquiéter du sujet, car la guerre des pôles a déjà commencé, qui menace le maintien du Père Noël au Pôle Nord. Il faudrait un traité pour le garantir. Il n’est pas trop tard, mais un traité international de cette envergure demande une petite dizaine d’années de préparation et de négociation – on constate déjà la difficulté à modérer le réchauffement climatique, qui d’ailleurs menace lui aussi le PN…. Il est temps de s’en préoccuper. »

Les conducteurs de diligence et les typographes ont déjà disparu, victimes de la loi Macron qui s’attaque aux professions réglementées légitimes. Il faut un sursaut des peuples du monde pour sauver le Père Noël. Appelons à une PIMPONPIMPON (Pour l’IMplantation du Père Noël au Pôle Nord) internationale dans les plus brefs délais.

Prochaine CyberGazette le 12 janvier 2016

Publicités