La Poste

N. 675 – Mardi 3 novembre 2015

La Poste vient, via sa filiale GeoPost, d’acquérir 80 % de la start-up Resto-in créée en 2006, qui propose des livraisons de repas à domicile, service élargi ensuite aux fleurs, pâtisseries, etc. Elle entre donc en concurrence directe avec UberEats, la filiale d’Uber, qui propose le même service. Elle annonce aussi une participation de 20 % dans Stuart, qui développe une livraison par coursier « en moins d’une heure ». Ces services font appel à des coursiers « professionnels ou occasionnels » (des « runners » comme les appellent Resto-in)…* Mais son ambition ne se limite pas aux livraisons à domicile. Elle vient d’organiser à Paris le CES Unveiled, répétition du prochain CES de Las Vegas en janvier 2016 : 15 start-ups et 4 partenaires (Legrand, Atol les Opticiens, Malakoff Médéric et BNP) spécialisés dans l’Internet des Objets (IoT, internet of things en anglais). « Ce que nous faisons dans le monde physique, nous allons le faire dans le monde numérique, explique le PDG au micro de 01Net », à savoir connecter tout le monde et livrer tous services et objets…

Sa filiale Docapost s’explique : « Santé, bien-être, sécurité, vie citoyenne… la plateforme mutualisée, universelle et interopérable de La Poste simplifie la vie connectée de vos clients et de leur famille, chez eux et dans leur environnement » – en complément de la présence physique des facteurs ! Elle met à la disposition des entreprises un « hub numérique » proposant la dématérialisation de tous documents, plateformes d’intermédiation, votes numériques, etc. et courrier (y compris mails et SMS) bien sûr.

La concurrence est rude, mais le projet a de l’envergure. Nous lui souhaitons succès et prospérité – ce n’est pas tous les jours qu’une entreprise publique fait preuve d’innovation. http://www.docapost.com

* Le mécanisme semble d’ailleurs se multiplier : Foodora, Allo Resto, Chronoresto, Deliveroo, etc. Le crowdshipping a le vent en poupe ! – bientôt la CyberGazette à domicile par ‘runner’ ?

PS. Huit sociétés de grande distribution, Auchan, Boulanger, Carrefour, Darty, la FNAC, INNOV8, Leclerc et Orange, ont signé une charte avec Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du Numérique, pour « soutenir et valoriser les startups françaises fabricantes d’objets connectés, rassemblées sous une dénomination commune : les objets connectés de la French Tech. » Votre prochain pot de fleurs connecté chez Darty ?

Prochaine CyberGazette : mardi 17 novembre 2015

Publicités