SAS

550 794 entreprises ont été créées en 2014, soit 2,3 % de plus qu’en 2013. Sur celles-ci, la moitié sont des auto-entreprises (51,5 %), 20 % des entreprises individuelles et 30 % des sociétés. Parmi celles-ci, 18 % de sociétés pluripersonnelles et 12 % des sociétés unipersonnelles (EURL/SASU). Et parmi ces dernières, oh surprise !, la moitié (33 078) sont des SAS(U).

Cette création de SASU est une nouveauté : +44 % de plus en 2014 qu’en 2013. Leur nombre a été multiplié par 78 depuis 2002, et en particulier depuis 2009 où la loi de modernisation de l’économie du 4 août 2008, prenant effet le 1er janvier 2009, supprimait tout plancher pour leur capital social. Autres attractions de cette forme juridique : la libre rédaction des statuts, et le statut d’assimilé salarié du dirigeant, dépendant de la CNAM (maladie) et de la CNAVTS (retraite) au lieu du RSI et de la Canam (pour les libéraux)…

Le retrait par l’action du gouvernement de l’amendement Bapt en octobre 2014, qui menaçait d’imposer aux prélèvements sociaux les dividendes dépassant 10 % du capital – alors que les actionnaires de SARL y sont soumis – n’est pas non plus étranger à ce choix.

Bref, les SASU ont le vent en poupe.

Si le coeur vous en dit ?

Chiffres de la base Sirene de l’Insee, traités par l’APCE

Publicités